Chien sportif: Les astuces pour bien le préparer

Vous avez un chien sportif ? Voici des astuces pour la préparation et la récupération de votre animal

Un chien sportif tout comme un chat est pourvu de facultés naturelles à la pratique du sport. Cela ne veut pas dire qu’on ne peut pas les aider en soulageant leurs articulations et leurs muscles.

L’importance de faire de l’activité pour votre chien ou chat !

Faire de l’exercice est bon pour la santé de l’humain, mais également pour celle de nos chiens et nos chats domestiques. C’est indispensable pour qu’ils se sentent bien dans leur tête et dans leur corps. L’activité quotidienne est bonne pour conserver leur équilibre. Bouger, contribue naturellement à évacuer les tensions qui peuvent s’accumuler dans la journée et permet donc de déstresser. Pour la santé de votre chat ou de votre chien, les avantages de pratiquer des activités quotidiennes ou du sport, ne sont plus à prouver. En effet, ces bénéfices sont très nombreux. On peut notamment noter que l’activité permet :

  • Perte de poids ou le maintien de celui-ci
  • Augmente la masse musculaire nécessaire pour un carnivore
  • Meilleure ventilation pulmonaire et donc une meilleure résistance
  • Diminue les risques d’infarctus ou d’hypertension
  • Participe à l’entretien des articulations, des muscles et des os sur le long terme
  • Diminue les risques de maladie cardiaques ou de diabète
  • Réduis le stress et participe à être de meilleure humeur

Faire bouger son chat ou son chien augmente donc sa qualité de vie et donc son espérance de vie. Ce n’est pas négligeable puisque cela favorise leur santé physique et morale.

chien sportif

Quel type d’activité sportive pour votre animal de compagnie ?

Il existe beaucoup d’activités de partage avec votre chien sportif ou votre chat. Tant que votre animal ne souffre d’aucun problème de santé qui serait en contre-indication vous pouvez faire avec :

Votre chat : le laisser aller dehors afin qu’il grimpe aux arbres, chasse, cours. Ce sont des activités totalement saines et justifiées. Si votre chat ne peut pas aller dehors, vous pouvez vous-même lui procurer de quoi bouger, comme un arbre à chat, faire un parc extérieur grillagé ou encore jouer avec lui. Vous pouvez également lui apprendre à faire des parcours d’agility pour chat.

Votre chien : pour l’espèce canine, il existe beaucoup d’activités sportives comme le cani-cross, le cani-vtt, l’agility, le flyball, le cani-run, le treibball, l’obérythmée, le ring, etc. Les activités sont vraiment diverses. Vous pouvez facilement mettre en place certaines de ces activités à la maison.

Le principal est de vous amuser avec votre animal ou que lui puisse s’occuper de manière saine et non stressante.

Préparation avant l’effort

Il convient de connaître les bases pour préparer votre animal à l’effort. Le principe de l’effort étant souvent que l’animal puise dans ces forces musculaires et osseux, il faut mieux pouvoir le préparer pour ne pas qu’il se blesse. Il faut donc analyser :

  • Les capacités morphologiques de votre animal. On ne demande pas à un brachycéphale (museau trop écrasé) de courir et de tracter un vélo. Analysez le poids de votre chien/chat. Un chien ou chat en obésité avancée n’aura pas les capacités physiques pour tenir une activité intense. Il faut une adaptation cardio-vasculaire et respiratoire.
  • Les facteurs alimentaires: l’alimentation de votre chien et de votre chat sera une des premières barrières d’optimisation des capacités physiques et physiologiques de votre animal. Il faut un aliment énergétique, super digestible et adapté à votre animal. L’alimentation adaptée n’apporte aucun risque de carence alimentaire. Il faut des apports recommandés en eau. L’alimentation doit fournir assez de protéines animale pour permettre le développement de la masse musculaire. Des compléments alimentaires peuvent être donnés pour complémenter la gamelle de votre chien ou chat, comme de l’huile de saumon Biofood.
  • Les facteurs psychologiques comme la motivation, animal non stressé, adaptation aux nouveaux environnements ou encore la sociabilité avec l’humain ou les autres congénères, selon l’activité choisie.
  • L’échauffement : Détente de l’animal chien ou chat en le faisant marcher ou trotter. Il faut mobiliser les articulations de manière douce. Échauffer principalement les membres en extension-flexion et abduction-adduction, du train postérieur et de la région dorso-lombaire en hyper- extension.
  • L’entraînement : il est essentiel pour ne pas bousculer la santé physique et mentale de votre animal. Il faut donc assurer un entraînement physique raisonné. Les principes étant d’augmenter la masse et la force musculaire de votre chat ou de votre chien. Développer les voies métaboliques impliquées dans l’activité que devra fournir votre animal. Il faut pratiquer un entraînement physique améliorant la tolérance à l’effort.

Prenez le temps, de démarrez pas trop vite !

Débuter lorsque la croissance de votre animal est terminée. Exposer l’organisme à une charge de travail d’intensité, de durée et de fréquence suffisantes pour induire une amélioration des fonctions soumises à l’entraînement et donc des performances. Cette augmentation devra être progressive à l’intensité, à la durée et à la fréquence.

sport avec son chien

Récupération après effort

Pratiquer un effort physique même avec un chien sportif demande un temps de récupération si on veut conserver la santé physique de son animal. C’est souvent une chose sous estimé et pourtant, elle permettrait à votre chien et à votre chat de faire durer ces articulations et ces muscles dans le temps.

Pour commencer vous devez refroidir votre animal et l’aider à revenir au calme. Pour ça, faites le marcher 5 à 10 minutes de façon calme dans un endroit non stressant. Son rythme cardiaque va alors naturellement ralentir.

Il ne faut surtout pas laisser votre animal en statique. En effet, rester en position statique sur un muscle ajoute du trauma au trauma, puisque l’on risque de fragiliser des fibres musculaires, lesquelles font déjà l’objet de micro déchirures pendant l’exercice.

Masser votre animal le soir avant de dormir, pas directement après effort. Vous pouvez alors le caresser en surface mais aussi en profondeur dans le poil, s’il aime.

Faire suivre votre animal par un vétérinaire spécialisé dans les activités sportives.

Une fois votre animal rentré chez vous, laissez le profiter des moments de calme. Ne le sollicitez pas trop, car il a besoin de repos. Laissez le dormir au besoin.

Procurez-lui une bonne alimentation adaptée aux efforts qu’il aura fait dans la journée. Là encore, vous pouvez aider votre chien ou votre chat en lui donnant des compléments alimentaires naturels, comme l’huile de saumon pour les oméga-3 ou des compléments qui aident à la souplesse des articulations grâce à la glucosamine qui est importante pour le cartilage et le tissu conjonctif.

Vous l’aurez compris, l’activité au quotidien est essentielle pour votre chat comme votre chien sportif. Même si votre animal se dépense tout naturellement, rien ne vous empêche de l’aider avec des produits naturels l’aider à la préparation et à la récupération après effort. Cela ne fera que renforcer les articulations, les muscles et l’ossature de votre animal.

%s